Comprendre la pollinisation par les abeilles

Comprendre la pollinisation par les abeilles

Imaginez que vous soyez une fleur, une fleur de framboisier par exemple. Vos étamines (appareil reproducteur mâle ) sont bien mûres, couvertes de pollen qui tombe dans votre pistil (appareil reproducteur femelle) et fécondera vos ovaires qui grossiront et deviendront bientôt de splendides framboises dodues et gouteuses.

L'abeille : le premier insecte pollinisateur

Et voilà qu’une abeille ouvrière sans gêne, se pose sur vos pétales et sort rapidement ses accessoires; peignes, brosses, paniers et frénétiquement récolte tout le pollen. En quelques secondes vous avez tout perdu. Plus un grain de pollen pour assurer la fécondation. On pourrait croire que vous avez été vampirisée par cette abeille ouvrière et que vous ne pourrez pas donner naissance à de futures framboises. Au contraire les fleurs doivent une fière chandelle aux insectes. Sans l’intervention des abeilles et de ses confrères insectes (bourdons, papillons etc…), le pollen des étamines a toutes les chances de tomber ailleurs que sur le pistil. On peut le retrouver par terre ou déplacé par le vent. En effet l’abeille qui est très poilue va immanquablement tacher son corps de poussière de pollen et quand elle se posera sur une nouvelle fleur et se frottera contre le pistil, elle laissera quelques graines de pollen qui seront suffisantes pour la fécondation des ovules. Les apiculteurs ont un rôle important pour la pollinisation , ils collaborent souvent avec des maraîchers, cultivateurs pour accentuer , accélère le processus de floraison des arbres etc…

pollinisateur abeilles

Pour la petite histoire 

« Il était une fois deux pommiers avares et neurasthéniques. Les productions de pommes étaient vraiment faibles à peine un petit panier en osier par saison. C’était la misère, jusqu’à ce qu’un miracle arrive, les pommiers se mirent subitement à donner des pommes à foison et l’on découvrit alors que des apiculteurs venaient d’installer des ruches dans une parcelle voisine. Les abeilles avaient avaient assurée la pollinisation de nos pommiers qui passèrent d’un état quasiment stérile à un état de fertilité intense. »

pommier pollinisation

Les fleurs appréciées par les abeilles

On s’aperçoit que les fleurs d’une tonalité grise ,ternes, verdâtres que l’on surnomme graminées ou tout simplement «  l’herbe », sont peu visitées par les abeilles. Sur ces plantes le pollen est abondant et très fin, il est très facilement balayé par les vents et se pose allègrement sur toutes les fleurs de la même espèce qui sont certaines d’être fécondées sans l’intervention des abeilles.

Par contre toutes les jolies fleurs aux couleurs chatoyantes et vives, bleues, jaunes, oranges, blanches, sont assidûment visitées par les insectes de toutes les catégories et plus particulièrement par les abeilles qui assurent 60% de la pollinisation.

bruyère fleur appréciée des abeilles

La bruyère

cosmos mellifère

Le cosmos

Nos abeilles, ont des petits yeux qui repèrent en priorité les fleurs bleues, blanches, jaunes et violettes. Le coquelicot par exemple, n’est pas repéré par l’abeille, sa vue ne peut pas percevoir le coloris rouge qui est confondu avec du noir. Cette si jolie fleur, présente pendant les moissons dans les champs de blé n’a vraiment pas de chance !

En outre l’abeille perçoit des couleurs que nous les hommes, ne pouvons pas percevoir. L’oeil de la butineuse capte les rayons ultra violets du soleil qui sont invisibles pour l’homme. Ainsi une fleur qui nous parait blanche deviendra, verte-violette à l’oeil de l’abeille.

L'odorat des abeilles

Précisons que la couleur n’est pas le principal moyen de l’abeille pour se repérer. Son véritable GPS est l’odorat. C’est par les pores des antennes que les abeilles ouvrières perçoivent les parfums. Sans ces petites antennes notre petite abeille serait totalement désorientée lors du butinage.

Se sont également les petites antennes qui permettent à l’abeille de travailler en pleine nuit dans la ruche, leurs antennes sont en quelque sorte « les loupiotes « de la ruche. D’ailleurs dirigez vous vers une ruche en pleine nuit, vous noterez que les abeilles vous repéreront rapidement et si vous les dérangées un peu trop dans leur sommeil, elles viendront gentiment à votre rencontre pour vous faire comprendre d’arrêter de les déranger, sous peine de sanction….

La disparition des abeilles