Pourquoi les abeilles sont indispensables à notre survie ?

Pourquoi les abeilles sont indispensables à notre survie ?

La disparition des abeilles 

Les abeilles disparaissent par milliards chaque année. Or, la survie de plus de 80% des espèces végétales répertoriées sur la planète dépendent des insectes pollinisateurs dont l’abeille est le principal. L’abeille fournit plus de la moitié de nos ressources alimentaires mondiales. Maillon essentiel de la biodiversité au coeur de la chaine alimentaire, l’abeille est un insecte pollinisateur majeur et irremplaçable. Par son ingéniosité, en transportant du pollen des organes de reproduction mâle vers les organes de reproduction femelle des fleurs, elle aide à la preservation des espèces végétales de notre planète. Aujourd’hui dans nos pays développés dont la France, l’existence de l’abeille est remise en question par les techniques agricoles de l’homme qui depuis plusieurs décennies s’est orienté vers une agriculture intensive, consommatrice de toutes sortes de produits chimiques en inadéquation avec la bonne santé des abeilles et des espèces animales.

Ce que serait la vie sans les abeilles

À gauche un étal de  supermarché après le travail des abeilles / À droite un étal de supermarché où les abeilles n'existeraient plus

Jusque dans les années 90, le miel coulait à flot dans nos campagnes, il ne valait pas grand chose. Avec l’arrivée des néonicotinoïdes pour le traitement des terres agricoles, la production de miel a plongé doucement vers les abysses et les prix se sont envolés. Par ailleurs nos campagnes se sont appauvries en variétés de fleurs, certaines régions sont envahies de monocultures intensives  (mais, blé, colza, tournesol) qui ont doucement changé la biodiversité et l’aspect de nos campagnes. Les haies et les pâturages ont été remplacé par des plaines lunaires où plus rien ne pousse sans engrais et pesticides et où la vie de nos insectes pollinisateurs est devenue impossible.

L'interdiction des pesticides

Récemment un espoir de voir certains néonicotinoïdes interdits est apparu . Le vendredi 27 avril 2018, les représentants des Etats membres de l’Union Européenne ont décidé d’interdire trois produits de cette famille d’insecticides (clothianidine, imidaclopride, thiaméthoxame) jugés dangereux pour les abeilles. Le moratoire a été prolongé et généralisé à toutes les cultures de plein air, seul l’usage sous serre reste autorisé.

Une majorité a donc voté en faveur de l’interdiction dont la France, l’Allemagne et la Grande-Bretagne. Quatre pays ont voté contre: Danemark, Hongrie, République tchèque et Roumanie. Neuf pays se sont abstenus.

Le groupe agro-chimique allemand Bayer a déploré cette décision et décidé de faire son possible auprès de la cour de justice européenne pour annuler son adoption.

Le dossier scientifique concernant ces « tueurs d’abeilles », neurotoxiques et très persistant, est pourtant plus qu’étayé. Considérée comme conservatrice et proche des intérêts des industriels, l’Autorité européenne de sécurité des aliments est elle-même parvenue, en février 2018, à la conclusion que les néonicotinoïdes sont très toxiques pour les abeilles mellifères, les abeilles solitaires et les bourdons.

De nombreux aliments et cultures dont nous profitons tous les jours, dépendent donc de la pollinisation des abeilles. Sans elles, nous pouvons dire adieu aux fruits, légumes, oléagineux, graines…

Les abeilles sont indispensables à notre survie

 Des gestes simples pour sauver les abeilles

Voici donc quelques gestes simples pour préserver la vie de nos amies les abeilles et augmenter la production de vos arbres et de vos cultures :

  • Planter un jardin favorable aux insectes et aux abeilles (composé de plantes mellifères telles que le thym, la bourrache, le lilas, la verveine, le chèvrefeuille, le bruyère, les jacinthes, et bien d’autres …).
  • Achetez des fruits et des légumes produits localement par des agriculteurs respectueux des cultures
  • Laissez pousser les mauvaises herbes, surtout le trèfle et le pissenlit
  • Bannissez les pesticides
  • Ne tuez pas les abeilles ! Si vous vous sentez incommodés, choisissez plutôt de vous éloigner doucement du jardin
  • Mangez du vrai miel, provenant d'une source sûre
  • Installer une ruche si vous le pouvez

Alors on peut dire merci aux abeilles et les bichonner !