Le Miel de Savane de Nouvelle Calédonie

Le Miel de Savane de Nouvelle Calédonie

Nouvelle Calédonie

La Nouvelle-Calédonie est un archipel situé à l'est de l'Australie et au nord de la Nouvelle-Zélande dans l'Océan Pacifique, à environ 17 000 kilomètres de la Métropole. 

L’île principale ou « Grande Terre », longue de 400 km et large de 50 km, d’une superficie de 16 350 km², est traversée dans toute sa longueur par une chaîne montagneuse dont les plus haut sommets s’élèvent à 1629 m (le mont Panié) et 1618 m (le mont Humboldt). 

Avec 18564 km2, la Nouvelle-Calédonie abrite une large palette de paysages.

Climat, Biodiversité et Miel

Carte Grande Terre

La Grande Terre, est très étroite et s’allonge sur 400 km. Une chaîne montagneuse centrale qui culmine à 1600 m la parcourt du nord au sud.

Le climat y est tropical, influencé par El Nino et la Nina. De mi-novembre à mi-avril l’été austral procure des chaleurs autour de 30°. Des pluies importantes et des vents violents peuvent virer aux cyclones, le tout dans une atmosphère humide à plus de 70%. De mi-avril à mi-mai la saison de transition est marquée par une diminution des températures et des pluies jusqu’à mi-septembre « l’hiver » austral, plus calme, tempère l’atmosphère avant la survenue d’une courte saison sèche qui fait craindre des incendies.

Notre confrère apiculteur, Arnaud, vit sur la côte ouest assez aride car protégée des vents dominants par la chaîne centrale. Elle offre un paysage de larges et longues plaines herbeuses et de savanes (dont l'arbre emblématique est le niaouli) qui montent vers les montagnes par une série de collines et de plateaux couverts de forêts sèches. Le long du littoral subsiste la mangrove. La nature est encore préservée car on utilise aucun pesticide. La production annuelle se situe en 150 et 200 tonnes de miel avec de nombreux petits ruchers. Avec ce statut sanitaire privilégié et l’absence de traitement acaricide dans les ruches, la cire locale est d’excellente qualité, exempte de traces de résidus de traitements. Beaucoup d’apiculteurs font leurs propres feuilles de cire d’opercules avec des gaufriers à refroidissement à eau ou proposent cette prestation à façon.

L’apiculture en Nouvelle-Calédonie est bien différente de celle des pays d’Europe. Les ressources mellifères sont plus diversifiées et dans l’ensemble moins importantes sur un lieu donné. Il n’y a pas de grandes cultures telles que le tournesol ou le colza, peu de fleurs des champs si ce n’est la sensitive (Mimosa pudica) ; en revanche les arbres fleurissent et donnent de belles miellées : Jamelonniers, Niaoulis, Bancouliers, Faux Poivriers, Tamanous, Santal, Pomme Kanak ainsi qu’une multitude de lianes.

De même, la transhumance est quasiment inexistante. Rares sont ceux qui la pratiquent pour la floraison des Niaoulis, abondante mais brève.

Abeilles utilisées sur l'archipel de Nouvelle Calédonie

Abeilles Nouvelles Calédonie

Sur la Grande Terre où se situe le village de Bourail, le lieu de la récolte, nous utilisons une abeille métissée issue de croisements naturels entre apis mellifera mellifera (importée par les pères maristes au XIXème siècle) et apis mellifera ligustica (importée d'Australie au cours de la 2ème moitié du XXème siècle). A Ouvéa, on ne trouve que apis mellifera ligustica importée sur l'île au début des années 2000. Avant, l'abeille mellifère n'y était pas présente. A Lifou et Maré, on ne trouve que apis mellifera mellifera. Aujourd'hui les importations d'abeilles sont interdites en Nouvelle-Calédonie.

Lieu de récolte

Grande Terre

Notre Miel de Savane a été récolté sur la côte Ouest de la Grande Terre, en limite de plaine et en bordure des contreforts de la chaîne de montagne centrale. Les abeilles ont butiné d’innombrables diversités de fleurs d'arbres et d'herbacés comme le faux-poivrier, le bois noir, l'herbe bleue, le faux-mimosa, le niaouli, le pomme Kanak, ainsi qu'une multitude de lianes.