Que font les abeilles en hiver ?

Que font les abeilles en hiver ?

Les abeilles sauvages et domestiques n’ont pas le même fonctionnement. 

Elles se réchauffent entre elles ...

Les abeilles domestiques sont une exception, car les ouvrières arrivent à maintenir une température convenable au cœur de la ruche. 
Une abeille isolée ne peut survivre au froid, voilà pourquoi il doit y avoir une vraie unité dans la ruche. Pour ne pas rester seules, elles se serrent les unes contre les autres, en grappes et battent des ailes, ce qui réchauffe la ruche. Les abeilles savent réguler thermiquement la ruche : elles se resserrent lors de grands froids ou se relâchent s'il fait trop doux. 

Les abeilles faisant partie de l’enveloppe externe sont les plus proches de la nourriture, qu’elles consomment au fur et à mesure de leur travail, puis il y a un roulement pour permettre aux autres de prendre des forces. Elles pénètrent aussi à l’intérieur des cellules vides et remplissent les espaces entre les rayons pour éviter de perdre de la chaleur. 

Et se nourrissent ...

Le miel de la ruche permet aux ouvrières, à la reine et aux larves de se nourrir durant cette période. 

Les abeilles ne sortiront pas de la ruche tant que la température n’aura pas atteint 12 °C environ sauf pour des vols dit de « propreté », c’est-à-dire aller aux toilettes afin d’éviter la prolifération de maladies à l’intérieur. 

Toute cette organisation est insoupçonnable lorsqu’on regarde une ruche en hiver… Il ne faut surtout pas les déranger ! 

Un hiver doux n’est pas forcément une bonne nouvelle pour les abeilles. Les butineuses vont être poussées à aller se promener pour butiner. Malheureusement, il n’y aura rien à butiner et elles se seront épuisées et devront rentrer à la ruche pour se nourrir. Le stock de l’hibernation diminuera plus rapidement.

Et les mâles dans tout ça ? 

Les mâles appelés « Faux-bourdons » sont morts avant l’hiver ou ont été chassés ou tués par les abeilles. Les ouvrières estiment qu’ils ont remplis leur rôle, celui de féconder la reine, en été et qu’ils n’ont plus aucune utilité en hiver. 

Peut-on préparer sa ruche à l'hiver ?

Avant l’hiver, l’apiculteur doit vérifier que les abeilles aient assez de miel pour se nourrir. Il faut donc leur laisser un maximum de miel lors de la dernière récolte. Mais aussi vérifier l’état de la ruche, qu’il n’y ait pas de courants d’air par exemple. 

Et les abeilles sauvages ? 

Les autres abeilles dites sauvages, hivernent. Elles cherchent un abri, tel un nid ou un trou dans la terre et restent sans bouger, totalement engourdies, en attendant que l’hiver pointe le bout de son nez.