Le frelon asiatique : un danger pour les abeilles

Le frelon asiatique : un danger pour les abeilles

En Asie, le frelon asiatique est connu comme un ennemi majeur des ruchers car il est capable de détruire jusqu’à 30% d’une colonie d’abeilles domestiques. En France, les attaques de ce frelon ne cessent de se multiplier, et les apiculteurs sont inquiets.

Mais qui est ce prédateur « le frelon à pattes jaunes » ?

L’arrivée du frelon à pattes jaunes

Le frelon asiatique, de son nom scientifique « vespa velutina » est une espèce d’hyménoptère originaire d’Asie. Il s’est introduit en France en 2004, de manière accidentelle : une reine s’est nichée dans une cargaison de poteries chinoises à destination du Lot et Garonne, en France. 

Il a alors suffi d’un individu pour entrainer l’implantation de l’espèce. Le frelon asiatique est doté d’un mode de reproduction exponentiel et progresse sur notre territoire de plus de 60 km par an. C’est ainsi qu’à ce jour l’espèce est présente sur les trois quarts du territoire français, soit dans plus d’une soixantaine de départements. Son expansion s’étend également jusqu’à la Grande Bretagne, l’Allemagne, la Belgique, le Portugal, ainsi que dans quelques régions de l’Espagne et de l’Italie.

Invasion massive et rapide, l’espèce est classée en 2013 en tant « qu’espèce exotique envahissante » au titre du Code de l’environnement français, en 2013.

 Distribution du frelon asiatique en Europe (Source : INPI)

Pour voire sa progression annuelle, cliquez-ici : https://bit.ly/2LH9GPK

Comment reconnaitre le frelon asiatique

Le frelon asiatique est facile à reconnaitre puisqu’il présente de nombreuses distinctions comparé au frelon européen.

Il est d’une couleur très foncée, qui se caractérise par une tête noire, un thorax noir, orné d’un anneau orangé sur l’abdomen et de longues pattes jaunes. Il mesure environ 3 centimètre.

A l’inverse le frelon européen est d’une taille plus importante, et doté d’un corps de couleur plus clair, tâché de roux, de noir et de jaune.

Enfin le frelon asiatique aime fixer son nid en hauteur des arbres (au minimum à 10 mètres du sol) à l’inverse du frelon européen.

Distinctions entre le frelon asiatique et le frelon européen

Un prédateur dangereux ?

Le frelon asiatique ne s’intéresse pas à l’homme, sa cible favorite est l’abeille, il est donc tout à fait possible de l’observer sans qu’il ne vous fasse de mal. Il ne vous piquera que s’il se sent menacé : si vous attaquez son nid, ou si vous le touchez.  Sa piqûre, bien que douloureuse, n’est pas plus dangereuse que celle du frelon européen. Les personnes allergiques aux piqûres d’hyménoptères doivent bien entendu rester vigilante.

En revanche le frelon asiatique met en péril la biodiversité. En effet, il nourrit ses larves de mouches, de chenilles et d’autres insectes pollinisateurs tels que les abeilles et les papillons. Or ce sont ces insectes qui assurent la survie de plus de 80% des espaces végétales répertoriées sur la planète grâce à la pollinisation. Le frelon vient ainsi troubler l’équilibre de la nature.

En effet, il raffole des abeilles, dont le thorax, riche en protéines, lui permet de nourrir ses larves.

Il a une stratégie d’attaque pour les capturer.

Il localise ses proies à distance, à l’aide de signaux olfactifs (il est très attiré par l’odeur du pollen), puis se positionne en vol stationnaire à une vingtaine de centimètre de l’entrée de la ruche, où il attend sagement que sa proie sorte de la ruche pour butiner, ou revienne avec sa récolte. Il lui fonce alors dessus, et grâce à sa taille plus importante, il la saisit facilement entre ses pattes, et la tue d’un coup de mandibules derrière la tête. Enfin il la dépèce car seul le thorax servira de nourriture aux larves.

De plus, attendant de longues heures et souvent en grand nombre (généralement entre 15 et 20 frelons surveillent un nid d’abeilles) le frelon asiatique stresse les abeilles butineuses, qui n’osent plus sortir de leur ruche pour aller récolter du nectar et du pollen. La présence du frelon asiatique joue ainsi un rôle dans la disparition des abeilles, ainsi que dans le déclin des récoltes du miel.

C’est pour ces raisons, qu’il est classé en 2012 comme « danger sanitaire » pour l’abeille domestique, au titre du Code rural.

 Frelons asiatiques autour d'une ruche d'abeilles domestiques

Que faire si vous rencontrez un frelon asiatique

  • Rester tranquille, ignorez-le, et éloignez-vous doucement. Il ne sera pas agressif tant que vous ne vous attaquez pas à lui.
  • En présence d’un nid, appelez les sapeurs-pompiers, pour qu’il puisse analyser la dangerosité de celui-ci et trouver un moyen de l’éradiquer.
  • Signalez la présence d’un individu ou d’un nid de frelons asiatiques à l’Inventaire du Patrimoine Français (INPI) : http://frelonasiatique.mnhn.fr/signaler-informations/

(Faites bien attention à ne pas le confondre avec un autre hyménoptère).

  • En cas de piqûre, désinfectez bien la plaie, passez un glaçon pour diminuer le gonflement, et soulager la douleur. En cas de difficultés à respirer, ou malaise, appelez les secours.

Notez-bien : Le dard du frelon asiatique peut traversez des tissus épais, tel que les vêtements et il est également capable de pulvériser son venin à distance !

Restez vigilant.